samedi 10 juin 2017

Comment choisir son inspecteur en batiment

Nous en avons déjà parlé :  il n’y a aucune législation concernant le travail des inspecteurs en bâtiment au Québec. Malheureusement, cet état de fait peut confondre l’éventuel acquéreur d’une propriété et le faire douter de son choix.

L’Organisme d’autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) a donc décidé d’établir des règles pour ses membres courtier immobilier.

En fait, de façon générale, un courtier immobilier au Québec, qui suggère à un éventuel acquéreur de propriété (son client donc !) un inspecteur en bâtiment, doit s’assurer que cet inspecteur respecte 4 conditions. Nous vous en donnerons une cinquième.

1- Utilisation d’une norme de pratique
La Norme de pratique se veut la règle de l’art en matière d’inspection de bâtiment. Elle informe la clientèle sur la nature et la portée d’une inspection préachat. Elle fournit ainsi les lignes directrices en matière d’inspection de bâtiment et de la rédaction du rapport qui s’en suit. Finalement, elle définit certains termes relatifs à l’inspection de bâtiment afin d’en assurer la compréhension.
Vous pouvez retrouver une copie de la norme de pratique de l’AIBQ ici

2- Utilisation d’une convention de service
Ayant pour but de protéger le public, la convention de service apporte des précisions sur différent type de propriétés : condo, maison unifamiliale ou commercial. Elle est remplie après chaque inspection et est adaptée et spécifique à celle-ci.
Vous pouvez retrouver une copie de la norme de pratique de l’AIBQ ici

3- Obligation de détenir une d’assurance responsabilité professionnelle

Cette assurance protège les différents intervenants impliqués dans le processus d’achat, de vente et d’inspection de la propriété, en cas d’erreur et d’omission.

4- La remise d’un rapport écrit
Cela peut paraître évident, mais sachez qu’il fut un temps où une simple note sur un bout de papier ou une appréciation verbale suffisait. De plus, l’AIBQ exige de ses membres un rapport écrit avec photos.
Les membres de l’association des inspecteurs en bâtiment du Québec (AIBQ) répondent tous aux 4 conditions ci-haut mentionnées. C’est pourquoi, souvent, les courtiers immobiliers suggèrent à leur client de se tourner vers l’AIBQ afin de se trouver un inspecteur.

Mais Inspection Protection Laurentides vous suggèrent une cinquième condition que vous devriez exiger de votre inspecteur en bâtiment :

5- Détenir un diplôme en inspection de bâtiment
Il existe effectivement une formation de niveau collégial reconnue par le ministère de l’Éducation d’une durée de 1 an à temps plein en inspection de bâtiment. Tous les aspects de l’inspection sont étudiés et évalués : légal, rédaction de rapport, les composantes structurales, l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment, la gestion d’une entreprise, plomberie, chauffage, électricité, maisons neuves…

Chez IPL nous possédons ce diplôme, vous assurant ainsi une inspection de qualité supérieure répondant à tous les critères présentement mis en place et même plus.

Donc, lors du choix de l’inspecteur en bâtiment pour votre future propriété, exigez que celui-ci réponde aux 5 point énumérés plus haut afin de vous assurer une inspection et un rapport préachat de qualité supérieure, sans souci.

Pour obtenir les services d'Inspection Protection Laurentides, visitez www.inspectionipl.com afin d'obtenir une soumission en ligne ou appelez-nous au 579-887-9911


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Propriété avec garage: les éléments de sécurité.

Il y a tellement de raison pour laquelle une maison avec un garage attire l’intérêt. Que ce soit pour l’espace de rangement, la possibilité ...